Établir le diagnostic d’humidité

En matière d’humidité certains signes ne trompent pas et doivent vous amener à considérer le problème avec un professionnel certifié. Mais quels sont ces indices ? Comment diagnostique-t-on un excès d’humidité ? Et comment expliquer son apparition ? Ooreka vous donne des éléments de réponse.

Sommaire

L’humidité, un problème à prendre au sérieux

La moitié des foyers français sont touchés par des problèmes d’humidité selon l’Insee. Un quart des foyers français présente un taux d’humidité supérieur au maximum recommandé dû à des problèmes de ventilation. Or cela n’est pas sans incidence, tant sur la santé des occupants que sur la pérennité du bâtiment.

Pour la santé

L’humidité est dangereuse pour la santé : maux de tête, irritations des yeux et de la peau, affections respiratoires… Les troubles engendrés par une humidité trop importante ne relèvent pas du seul inconfort et peuvent se révéler de véritables pathologies. Dès les premières traces de moisissure, réagissez !

Pour la pérennité du bâti

L’humidité dans un bâtiment peut entraîner des dégâts irréversibles, en fragilisant l’édifice dans son ensemble à cause des remontées capillaires et à cause de l’humidité présente dans les murs et dans les sols. Une atmosphère humide est favorable à l’apparition de la moisissure. La mérule est un des signes d'humidité dans la maison comme le salpêtre ou la moisissure. Un diagnostic effectué suffisamment en amont vous protégera de grosses déconvenues et devrait limiter l’importance des travaux à entreprendre.

Les signes d'humidité

Quels indices ?

Papier peint qui se décolle, peinture écaillée, sensation de froid persistante, odeur de moisi, apparition de moisissures ou encore condensation : autant d’indices qui doivent vous alerter, votre maison n’est peut-être pas aussi saine que vous le pensiez !

Et soyez vigilant : l’humidité n’apparaît pas que sur les murs – elle peut aussi transparaître sur les plafonds ou sur les sols, même si elle plus difficile à repérer dans ce dernier cas. Ooreka vous aide à distinguer une maison humide d’une maison saine.

Les pièces à risque

Certaines pièces de l’habitat, par leur usage même, sont particulièrement propices à l’apparition de traces d’humidité. On pense bien sûr à la salle de bain, les chambres ou encore la cuisine ou le sous-sol. Les caves sont très souvent humides. Dans tous ces lieux, mieux vaut penser à vérifier régulièrement que tout est en bon état.

La mesure de l’humidité

Vous suspectez un excès d’humidité dans votre habitat ? Il est temps d’en avoir le cœur net ! Mais comment ? Des tests simples existent. Si leurs résultats confirment votre pressentiment (un taux d’humidité supérieur à 55 %), adressez-vous à un professionnel pour affiner le diagnostic et déterminer la cause du problème. Nous vous déconseillons de rénover tout seul votre logement sans faire un diagnostic précis des pathologies d’humidité par un professionnel, surtout que ce diagnostic est gratuit.

Les causes de l’humidité

Il peut être très délicat de déterminer la cause exacte d’un excès d’humidité – voilà pourquoi il est impératif de s’en remettre à un professionnel digne de confiance.

Une mauvaise ventilation

Signe très caractéristique : une condensation quasi systématique et des moisissures présentes dans votre logement. C’est peut-être le mal auquel il est le plus facile de remédier, en revoyant le système de VMC de la maison. Cependant la VMC, dans de nombreux cas, n’est pas suffisante pour traiter l’humidité.

Lire l'article

Lire l'article

Des infiltrations

On distingue deux grands types d’infiltrations : celles en façade et celles de la toiture (d’où la nécessité d’entretenir régulièrement celle-ci). Elles peuvent survenir à la suite de facteurs divers, les événements météorologiques étant les plus courants. Mais comment reconnaît-on des infiltrations ?

Lire l'article

Des remontées capillaires

Le phénomène de remontées capillaires provient de l'humidité du sol qui remonte dans les murs enterrés jusqu'à environ 1 m 50 de hauteur voire plus. Les remontées capillaires peuvent nécessiter de gros travaux, aussi vaut-il mieux intervenir le plus rapidement possible. Pour cela, il est impératif de connaître les signaux d’alerte. Ooreka fait le point.

Lire l'article

Des causes accidentelles

Le dégât des eaux, couvert normalement par votre multirisque habitation, est un sinistre fréquent. Localisez la fuite le plus vite possible et coupez les robinets d'alimentation. Si l'eau coule à flots dans un appartement inaccessible, prévenez le gardien et le syndic, mais seuls les pompiers sont habilités à entrer de force dans un logement. Marche à suivre et conseils si vous en êtes victime.

Lire l'article

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h