Sommaire

Le drainage permet d’assainir les sols et d’éloigner l’eau des constructions. Il joue un rôle essentiel dans la préservation du bâtiment. Petit tour d'horizon.

Drain agricole : rôle et caractéristiques

Les drains agricoles présentent une surface ajourée et des diamètres variés de 50 à 200 mm. Ils peuvent être constitués de matériaux divers (PVC, polyéthylène, fibres végétales) et sont dédiés au drainage agricole afin d'éliminer l’excédent d'eau des sols.

La pose de tuyaux enterrés permet une meilleure exploitation des terres agricoles. Le drainage a des conséquences sur l'environnement :

  • Il augmente la porosité des sols et leur capacité de stockage de l'eau.
  • Il permet de diminuer les risques d'érosion en réduisant le ruissellement de surface.

Pour élaborer un réseau de drainage efficace, une étude est indispensable pour caractériser le sol et rechercher l'origine de la circulation de l'eau. Il est nécessaire notamment de :

  • localiser la couche imperméable ;
  • d’identifier la composition du sol ;
  • vérifier la topographie du lieu : pente, relief, etc.

Ces caractéristiques permettent de préciser les aspects techniques du système de drainage : profondeur, emplacement, orientation et écartement des drains, conception et choix du type de travaux.

Ces informations collectées, l'emplacement des collecteurs et leur diamètre est calculé en fonction de la surface drainée et de la pente.

Drain agricole : ne convient pas aux habitations

Les drains agricoles ne doivent pas être utilisés pour les constructions :

  • En effet, ils présentent des trous sur toute la surface du tuyau et sont conçus pour désengorger les terres agricoles saturées d’eau sans pour autant les assécher.
  • Le drain agricole diffuse l’eau au lieu de la collecter et de la diriger vers un exutoire ou un collecteur.
  • Ces canalisations drainantes pour le bâtiment relèvent de la norme NF P16-351 de novembre 2013 : Systèmes de canalisations en plastique pour drainage enterré - Ouvrages de voirie, travaux publics et autres ouvrages de génie civil - Spécifications pour tubes et accessoires en PVC-U, PE et PP.

Les systèmes drainants préconisés dans les bonnes pratiques présentent des perforations uniquement sur le haut du tuyau.

Caractéristiques du drain de bâtiment

La réalisation des drains pour les habitations relève de la norme DTU 20.1 (règles de mise en œuvre) :

  • Elle ne doit pas être effectuée au voisinage immédiat de la fondation. Selon la norme DTU 20.1, ce type de drainage « présente l’inconvénient de provoquer, au niveau des fondations, une certaine humidification des sols. Si cette humidification est périodique, elle peut provoquer, notamment dans les terrains argileux, des désordres de tassements ».
  • Elle doit être réalisée à au minimum 1,50 m de la construction.
  • Le talutage autour de la construction doit présenter une pente de 5 % pour éloigner les eaux de ruissellement du bâtiment.

Afin d’éviter le colmatage du drainage, il est impératif de :

  • Respecter la perméabilité des couches de matériaux remplissant la tranchée qui doit être croissante en allant vers le bas.
  • Ne pas remblayer en surface avec des terres argileuses.
  • Employer un textile non-tissé en fond de tranchée lorsque le terrain présente des grains fins (limons, argiles).
  • Conformément à la norme DTU 20.1, implanter un regard de visite à chaque changement de direction du drain.
  • Employer une canalisation pour recueillir les eaux, perforée en partie supérieure avec une pente minimale.
  • Ne jamais positionner la canalisation plus bas que le niveau de la fondation ni plus haut que le sol intérieur.

Enfin, une étude préalable de sol coûte moins chère que les pathologies occasionnées par les amenées d’eau sur les fondations particulièrement en terrain argileux.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider