Système anti inondation pour porte

Sommaire

Changement de climat ou urbanisation galopante, on n’a jamais déploré autant de maisons d’habitation, de garages ou locaux professionnels inondés.

Outre le traumatisme subi par les individus sinistrés, chaque annonce d’orage devient pour la population à risque un véritable cauchemar. D’autre part, les dégâts matériels pèsent toujours plus lourd sur le budget des personnes et des collectivités.

L’offre de systèmes anti-inondation est donc, naturellement, de plus en plus variée et structurée. Le point dans notre article.

Systèmes anti-inondation communs : du plus basique au plus technique

Sacs de sable : le plus simple n’est pas forcément le moins efficace

Depuis toujours, la seule parade à l’envahissement par les eaux est constituée de sacs de sable que l’on entasse devant les ouvertures.

Les avantages de ce système sont qu'il : retarde sensiblement les infiltrations, filtre les boues ou les débris divers.

Mais il comporte aussi des inconvénients :

  • barrage poreux,
  • sacs lourds et pénibles à manier,
  • volume de stockage important,
  • salissures par le sable qui s’échappe.

Pourtant, l’idée est bonne !

Pour preuve, ce système directement inspiré : les sacs ne sont plus remplis de sable, mais d’un polymère synthétique (polypropylène, polyacrylate de sodium...), au pouvoir étonnant d’absorber plus de 100 fois son poids d’eau. Ainsi, un sac de 50 cm de côté sur 2 cm d’épaisseur, pesant ± 200 grammes sec, fera plus de 20 kg mouillé, pour un volume multiplié par 5 ou 6.

Au contact de l’eau, les polymères se transforment en gel étanche et gonflent. Les sacs ainsi remplis épousent les irrégularités et la forme des murs, formant une barrière imperméable.

Les sacs sont commercialisés sous diverses formes et dimensions pour s’adapter au mieux à chaque situation.

Ils présentent les avantages suivants :

  • Bon marché.
  • Produit non toxique et biodégradable.
  • Secs, les sacs sont légers, propres, faciles à manipuler et à stocker.

Voici aussi les inconvénients de ces sacs :

  • En séchant, les sacs réutilisables perdent du volume mais peuvent devenir un bouillon de culture pour les bactéries.
  • Hauteur de protection limitée.
  • De faibles infiltrations peuvent subsister.
  • Non compatible avec l’eau de mer.

Systèmes anti-inondation souples : rapides et faciles à installer

Les systèmes souples sont généralement constitués d’un boudin gonflable en toile PVC sur lequel sont quelquefois collées ou soudées :

  • une jupe verticale qui assure l’étanchéité en se plaquant contre les murs ;
  • une toile de sol qui épouse les inégalités du sol pour imperméabiliser le seuil.

Les avantages de ces systèmes souples sont :

  • Ils sont réutilisables.
  • Leur installation est rapide et sans fixations.
  • Rempli d’eau, le tube garantit par son poids la stabilité, la résistance mécanique et l’étanchéité de l’ensemble.

Des inconvénients sont à mentionner aussi :

  • Au-delà du tube, la jupe verticale doit s’appuyer sur des surfaces dures (murs, volets…).
  • La hauteur de protection est limitée pour les dispositifs sans jupe verticale.
  • Le tube est ensible aux crevaisons ou déchirures.
  • Il doit être séché avant stockage.

Systèmes anti-inondation à batardeaux, en applique ou en tableau : un seul souci, l’étanchéité

Métalliques ou en matériaux composites, les barrières anti-inondation à batardeaux sont des dispositifs rigides permettant de protéger les lieux de vie de l’intrusion accidentelle.

La barrière anti-inondation à batardeaux est généralement constituée :

  • De cornières, de profilés en U ou de poteaux (intégrant un rail) fixés sur la façade ou contre le tableau des ouvertures.
  • De poutres ou panneaux métalliques ou en résine armée fixées par vissage sur les cornières ou enfilés dans les profilés en U ou les rails de poteaux.
  • De joints caoutchouc, mousse, EPDM, polyéthylène ou polyuréthane pour l’étanchéité entre les pièces, avec les murs ou avec le sol.
  • De vérins destinés à serrer les panneaux vers le bas pour comprimer le joint inférieur.

Leurs avantages sont les suivants :

  • Système fiable, solide et pérenne.
  • Simplicité de mise en œuvre.
  • Possibilité d’augmenter la hauteur utile en superposant de nouvelles plaques.
  • Système le plus commun.

On compte aussi quelques inconvénients :

  • Les cornières et poteaux, solidaires du mur, sont inesthétiques et peuvent rétrécir le passage des ouvertures jusqu’à 15 cm ou gêner le plaquage des volets contre la façade.
  • Stockage quelquefois volumineux.

Systèmes anti-inondation à expansion pour tableaux

Les systèmes anti-inondation à expansion sont constitués de cadres métalliques juxtaposés sur lesquels sont fixés des panneaux en tôle ou en en matériaux composites, recouverts d’un film ou d’une enveloppe souple et extensible (néoprène).

La compression des joints latéraux et inférieurs est assurée par des vérins disposés entre les cadres qu’ils écartent en appui de chaque côté de la maçonnerie et sur le sol. Cette pression compense aussi la force d’arrachement générée par le poids de l’eau.

Ces systèmes présentent les avantages suivants :

  • Installation simple et rapide (quelques secondes).
  • Aucun ancrage dans les murs.
  • Pas de rétrécissement du passage entre les périodes d’alerte.
  • Portes et volets restent fonctionnels.

Les inconvénients à prendre en compte sont :

  • Hauteur et largeur utiles limitées pour les équipements standards.
  • Faible capacité d’expansion (moins de 25 cm, pour les panneaux les plus larges).
  • Poids non négligeable (de 15 à 25 kg).
  • Stockage encombrant.

Système anti inondation pour porte : points de vente

On trouve couramment des systèmes anti-inondation :

  • dans les grandes surfaces de bricolage,
  • chez les revendeurs de matériaux,
  • chez les professionnels et dans les boutiques spécialisés,
  • sur Internet.

Prix des systèmes anti inondation pour porte

En matière de systèmes anti-inondation, les prix sont aussi variés que les risques. Ils fluctuent en fonction de la technique, des dimensions de l’ouverture, du matériau et du fournisseur.

À titre d’exemple, voici les prix d’un barrage anti-inondation de 80 cm de hauteur pour une porte d’entrée de 90 cm de largeur :

  • 12 sacs de polymères absorbants : entre 80 et 200 € TTC.
  • Systèmes souples à boudin gonflable : entre 450 et 600 € TTC, ou +/- 100 € le ml
  • Barrière de batardeaux : entre 350 et 450 € TTC.
  • Système à expansion : entre 550 et 750 € TTC.

Pour aller plus loin :

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Aussi dans la rubrique :

Prévention et traitement

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider