Sommaire

Le mortier hydrofuge est un liant de maçonnerie à base de ciment ou de chaux, additionné d'adjuvants chimiques et de résines, pour réduire leur porosité naturelle. Ils deviennent ainsi étanches à l'eau mais pas nécessairement aux vapeurs. Contrairement aux hydrofuges de surface, avec lesquels ils sont souvent confondus, les mortiers hydrofuges sont imperméables dans sa masse.

Domaine d'application des mortiers hydrofuges

Ces mortiers sont utilisés chaque fois qu'une bonne résistance à l'eau est nécessaire :

  • Jointoiement de maçonneries et enduits de protection des ouvrages enterrés et des façades fortement exposées à la pluie.
  • Chapes et enduits d'étanchéité de caves, terrasses, balcons, jardinières.
  • Étanchéité des toitures et cheminées.
  • Collage et jointoiement étanches de carrelages, parements et autres revêtements de surface.
  • Rejingot de liaison murs /fondations, pour éviter les infiltrations.
  • Arases de bases de murs pour bloquer les remontées capillaires.
  • Revêtements de cuves à eau, de bassins et de piscines (cuvelage), etc.

Effets secondaires des mortiers hydrofuges adjuvantés

Selon leur formulation, les adjuvants hydrofuges de masse confèrent de nouvelles qualités aux mortiers traités. Ce phénomène est connu sous l'appellation « effets secondaires des adjuvants d'hydrofugation de masse ». Suivant les adjuvants, la valeur ajoutée peut concerner un ou plusieurs postes :

La mise en œuvre du mortier

Meilleure accroche au support, accroissement de la plasticité du mélange, mise en œuvre plus agréable et plus facile, réduction de la quantité d'eau de gâchage, etc.

Les caractéristiques après séchage

Amélioration de la résistance mécanique, liaisons ou revêtements souples, insensibilité aux cycles gel-dégel, effet retardateur ou au contraire accélérateur de prise, réduction des faïençages, ressuages ou ségrégations, etc.

Les dégradations chroniques des enduits soumis aux atmosphères agressives

Les mortiers hydrofuges peuvent largement améliorer la tenue à l'atmosphère et aux eaux salines, aux eaux séléniteuses ou aux eaux industrielles.

Mortiers hydrofuges : grande diversité de l'offre

La large palette des effets secondaires explique la diversité de l'offre commerciale, y compris pour une même gamme ou au sein d'une marque. Ces adjuvants sont proposés sous forme de liquide ou de poudre, à incorporer au mortier lors du gâchage. Leur concentration varie suivant le type de produit entre 0,2 et 5 % du poids de ciment.

Ils sont souvent conditionnés en doses individuelles (35 ou 70 g pour un sac de ciment), en bidons (5 et 10 litres), en jerricans (20 et 25 litres) ou en fût de plusieurs centaines de kilogrammes.

Précautions de mise en œuvre des mortiers hydrofuges

Les adjuvants pour les mortiers et les bétons doivent être conformes à la norme NF EN 934-2. Il convient de lire attentivement les prescriptions spécifiques à chaque produit et de les appliquer à la lettre. De façon générale, il faut soigner le dosage (=/> à 350 kg/m3) et le malaxage homogène du mélange, car l'adjuvant serait inefficace dans un mortier « pauvre » ou comportant des vides.

Lire l'article Ooreka

Prix des mortiers et adjuvants hydrofuges

Le prix des mortiers « prêts à gâcher » est dissuasif lorsqu'il s'agit d'entreprendre des travaux de quelque importance. À titre d'exemple, un sac de 25 kg, couvrant environ 10 m² d'enduit en deux couches (2 cm), coûte entre 20 et 35 € TTC. Pour le même volume d'enduit, comptez entre 3 et 5 € TTC pour le mélange de ciment (en sac), d'hydrofuge (en dosette) et de sable (en vrac).

Lire l'article Ooreka

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Aussi dans la rubrique :

Prévention et traitement

Sommaire